Aujourd’hui le jour sans date

Plus que jamais, la mobilisation de chacun est essentielle.

La faim menace, une conséquence directe de cette pandémie économique. Abjecte pandémie économique, relent acide de cette pandémie sanitaire, traquer le mal à sa source, dompter le COVID-19. Seuls, sans moyens de protection, les soignants ne peuvent en venir à bout. N’oublions pas que ce sont de simples citoyens comme moi, comme vous, comme nous. Avec les mêmes tracas et drames quotidiens. La peur au ventre en sus, assumer sans relâche. Ils ont eu la tâche joyeuse de nous mettre au monde, nous soignent et nous accompagnent tout au long de notre vie.

Aujourd’hui, les fenêtres ont tendances à se refermer au passage de la faux. Chaque action, de chaque individu a pourtant une répercussion indéniable sur la bonne ou mauvaise marche de la société et celle du monde. L’individu faisant partie intégrante volontairement ou passivement de cette société.

Mon grand-père avait souvent pour propos : « Un choix, c’est à soi- même de faire en sorte qu’il soit le bon »Retrouver la modestie de l’ignorance universelle face à cette ignoble maladie, transformer cette peur qui paralyse en énergie agissante, regoûter le suc de la gratuité.J’ai enfin compris (je crois) : “Olombelona”, une personne vivante. Qui d’autre pourra sauver ma peau si ce n’est moi-même (nous-mêmes ?) ? Bien à toi . Ton ami

Covid-19 : des masques et des blouses réalisés dans les ateliers de Madagascar

L’association Aiko travaille à outiller tant bien que mal les soignants de Madagascar qui luttent d’arrache-pied contre le Covid19. 

Ainsi, des blouses et des masques ont-ils été confectionnés sans relâche dans des ateliers d’Antananarivo et ce, malgré les difficultés organisationnelles liées au confinement.

A l’instar de la légende du colibri , l’engagement de tous est le bienvenu ! 

https://www.helloasso.com/associations/association-aiko/collectes/venir-en-appui-aux-soignants-des-hopitaux-d-antananarivo

Les transferts via banque mobile sont également possibles aux numéros : 032 60 643 88 (Orange Money) et 034 52 818 80 (Telma Mvola)